SOCIéTé  |    

Fin hier des états généraux de la presse togolaise

Par Gaël N. AfreePress - 04/07/2014

Mme Kouméalo Anaté : « Les débats ont été passionnants et parfois passionnés, mais ils sont restés constructifs et marqués par une profonde volonté de participer à la rénovation du secteur de la press

 


© Droits réservés
La ministre de la Communication du Togo Mme Koumealo Anaté

A travers un document intitulé, « Un formidable cadre de diagnostic et de propositions », la ministre de la Communication, Mme Koumealo Anaté a apporté sa contribution aux Etats généraux de la presse qui ont eu lieu du 30 juin au 02 juillet 2014 à Kpalimé à 120 km au nord ouest de Lomé. Elle fait constate que « les débats ont été passionnants et parfois passionnés, mais ils sont restés constructifs et marqués par une profonde volonté de participer à la rénovation du secteur de la presse ». A la clé de ces efforts de contributions des différents acteurs, des recommandations ont été faites aux parties prenantes. La ministre se permet de retenir quelques unes à savoir, « la définition d’un mécanisme pour aboutir à la mise en place d’une convention collective », « le souhait de voir l’Etat augmenter significativement l’aide à la presse », « la création d’un environnement propice à la transformation des médias en de véritables entreprises de presse », « l’évolution des médias publics vers un Office, la dotation des médias publics d’infrastructures adéquates, etc ».

 

Il ressort également des dires de la responsable du portefeuille de la communication dans le gouvernement Ahoomey-Zunu II, que les participants ont été nombreux à solliciter des mécanismes de formation et de recyclage pour les journalistes et les techniciens, une réadaptation du code de la presse et de la HAAC et surtout la création d’un cadre de concertation pour assurer la sécurité des journalistes sur les lieux de reportage. L’étape des états généraux franchie, place à la mise en œuvre de toutes ces recommandations.Mme Anaté a appelé les journalistes, techniciens, patrons de presse, organisations professionnelles à s’approprier « les résolutions prises de façon collégiale lors de ces états généraux ». Elle a promis que « le gouvernement et la HAAC s’emploieront à mettre en œuvre les recommandations qui leurs sont adressées. La troisième partie est la mise en place d’une commission de suivi évaluation de toutes ces recommandations ». S’inspirant de ce que, une ordonnance médicale ne servirait à rien « si les produits ne sont adaptés, achetés et administrés au patient », chacun a été appelé « y mettre du sien pour traduire dans les faits les échanges constructifs qui ont caractérisé le rendez-vous de Kpalimé », car d’après le gouvernement, « c’est à ce prix que la presse togolaise pourra se développer et évoluer vers davantage de professionnalisme ». On attend de voir si les attentes des initiateurs seront comblées.

 
MOTS CLES :  états   Généraux   Presse   Togolaise   Participer   Rénovation 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

require_once(

Agenda - événements

Africa SME Champions Forum: 300 PME africaines ont rendez-vous à Dakar
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDuTogo.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués