SOCIéTé  |    

Affaire d’escroquerie : Pascal déposé ce jeudi après rencontre avec le juge d’instruction du 4ème cabinet du Tribunal

Par iciLome - 22/08/2014

Arrivé ce matin peu avant neuf heure devant le juge l’ancien ministre de l’Administration Territoriale Pascal Bodjona est de nouveau arrêté.

 

Les faits. Jeudi noir pour la famille de Pascal Bodjona, l’ancien ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales. Convoqué ce jeudi devant le juge d’instruction du 4e cabinet du Tribunal de Première Instance de Lomé, Pascal,Bodjona , arrivé à la justice peu avant 9 heures GMT, il n’est plus retourné chez lui. Après plus de 4 heures d’audience, les avocats et les jeunes réunis au sein du mouvement "Ami de Bodjona" sont repartis dans une désolation totale. Tout commence par l’arrivée des forces de sécurité prêtent à lancer les gaz lacrymogènes. Quelques instants, c’est un Toyota 4x4 à bord duquel se trouvaient des unités spéciales qui sont positionnées devant la sortie du 4e cabinet. La tension montait. Des jeunes du mouvement n’ont pas baissé la garde. Certains forcent le dispositif puisque, ne voulant pas que leur mentor soit enlevé par les forces de l’ordre positionnés.

 


© Droits réservés
L’ancien ministre de l’Administration Territoriale Pascal Bodjona aujourd'hui incarcéré

Les avocats dans la foulée, temporisèrent la foule. Pascal Bodjona rentre dans la voiture que certaines personnes disent venue directement de Dapaong. Vrai ou faux ? Difficile de le savoir. Où conduit-on Pascal Bodjona, le ministre Grand format. Personne ne le sait. A la prison civile de Lomé ? Où à la gendarmerie de Lomé ? Les avis sont partagés. Pour certains, Pascal Bodjona est conduit à la gendarmerie. La foule de jeune très surexcitée, quitte la Cour du Palais du 4e cabinet, direction Gendarmerie. Afin d’en savoir plus sur la finalité de la décision du juge du 4e cabinet, la rédaction de www.icilome.cm a tendu son micro à l’un des conseils de Bodjona, Ajavon Ata Zeus. Visiblement très découragé, l’avocat a quand même souffler un mot : "Ce que je peux vous dire, c’est que,le droit est violé de manière inqualifiable. Je dis seulement, pauvre Togo, beau pays. Il est déposé où je ne sais pas", a déclaré Me Ata Zeus Ajavon.

 

Les faits de l’escroquerie
A l’origine de cette affaire, il y a l'escroquerie d'une bagatelle somme de 25 milliards de francs CFA dont l’Emirati, Abass Al Youssef se dit être victime. Abbas Yusef, milliardaire émirati aurait été escroqué par Agba Bertin, directeur de société de nationalité togolaise. Il conteste certaines allégations sans nier les faits, puisque rejetant la somme de 48 millions de dollars que Yusef dit avoir perdu. Mais alors que son rôle n’a nullement été établi, Pascal Bodjona s’est retrouvé principal accusé, malmené entre vices de procédures et balbutiements judiciaires, après plus de 8 mois de détention à la gendarmerie centrale de Lomé, Pascal Bodjona est un ancien baron du régime sous Gnassingbé Eyadema et son fils Faure Gnassingbé pour faire une luisante carrière de diplomate puis de "puissantissime " ministre.

 

Ancien ambassadeur à Washington, prestigieux poste pour Lomé, ancien directeur de cabinet à la présidence, ancien ministre d’Etat, ancien ministre de l’Administration territoriale et de l’intérieur, il fut de longues années durant, Secrétaire national aux affaires politiques du parti au pouvoir. Depuis qu’il s’est retrouvé en disgrâce, il entend s’engager autrement en esquissant sa candidature contre son allié d’hier pour la présidentielle de 2015. Panique à la maison du parti où on estime qu’il prend sa revanche contre une machine qui l’a fabriqué. Pascal Bodjona lui, « veut corriger » ce qu’il n’a pas pu contribuer à changer de l’intérieur et a demandé pardon au peuple togolais. Depuis, il fait peur alors que Abbas Yusef, la victime est épuisé par la politisation de son affaire. S’il reconnaît avoir rencontré Pascal Bodjona, l’Emirati précise, dans une déposition dont nous avons copie ne lui avoir jamais donné un seul franc et n’avoir jamais évoqué « directement et clairement" son "affaire" avec l’ex ministre. Rappelons que la convocation de ce 21 août 2014 intervient quelques semaines après que le rejet d’un pourvoi en cassation par la Chambre judiciaire de la Cour suprême du Togo.

 
MOTS CLES :  Bodjona   Déposé   Affaire   Escroquerie   Tribunal 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

require_once(

Agenda - événements

Africa SME Champions Forum: 300 PME africaines ont rendez-vous à Dakar
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDuTogo.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués