ACTUALITéS  |     FOCUS & CONSEILS PRATIQUES  |    

ASSAFETO prend le train de la lutte contre la maladie à virus Ebola

Par Mao R. AfreePress - 03/10/2014

L’Association des Sages-femmes du Togo a offert au service de Maternité et de pédiatrie du centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio de Lomé Tokoin, un dispositif de lave-mains.

 

Financé par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) à hauteur de 1.500 000 francs CFA, ce dispositif est destiné à aider le personnel de la maternité et de la pédiatrie ainsi que les femmes enceintes, les mamans et leurs enfants à prendre des précautions pour éviter la maladie à virus Ebola. « Depuis un certain temps, on parle de la maladie à virus Ebola qui fait beaucoup de victimes dans les pays de l’Afrique de l’ouest. Le gouvernement togolais à travers le Premier Ministre et ministre de la Santé a mis en place des mesures de prévention, et nous venons accompagner le ministère de la Santé dans sa lutte contre la maladie à virus Ebola en ciblant 12 districts sanitaires à sui nous remettons des dispositifs de lavage des mains », a expliqué Eloïse Adjoa Adandogou, présidente de l’ASSAFETO à l’occasion de la cérémonie de remise des dons. Que ce soit au Centre hospitalier universitaire de Lomé, au Centre médicaux social d’Amoutivé ou au Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio de Lomé Tokoin au service de maternité et de pédiatrie où elle est passé, Eloïse Adjoa Adandogou, a soutenu que « se laver les mains à l’eau et au savons reste un geste simple mais préventif puisqu’il peut sauver la vie de ceux qui le font".

 


L’Association des Sages-femmes du Togo v ane guerre contre le virus Ebola

Financer un tel projet en valait la peine vue l’importance de la mise sur pied de ce dispositif de lave-mains, se sont félicités les responsables de l’UNFPA pour qui, le seul moyen efficace de lutte contre la maladie à virus Ebola et de se laver régulièrement les mains et observer de strictes mesures d’hygiène. « L’importance du geste se mesure à la gravité de l’épidémie qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest. Etant donné que l’infection n’a pas un traitement préventif, ni curatif, le seul moyen qui reste, c’est de l’éviter à travers les mesures d’hygiène et surtout le lavage des mains à l’eau et au savon », a indiqué Dr Yawo Agbigbi chargé de programme santé de reproduction à l’UNFPA. « Ce dispositif occupe une place de choix dans notre service puisqu’il va permettre aussi bien au personnel qu’aux femmes enceinte et aux mamans, de pratiquer les mesures d’hygiène pour éviter la maladie à virus Ebola », s’est réjoui Angèle Afiwa Togbé-Adama, surveillante générale de la maternité et bénéficiaire du don.

 
MOTS CLES :  Assafeto 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

require_once(

Agenda - événements

Africa SME Champions Forum: 300 PME africaines ont rendez-vous à Dakar
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDuTogo.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués