SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Les créations vestimentaires de l’électrotechnicien

Par Journaldutogo.com - 06/10/2014

Edem Komlan Amozou, jeune togolais est styliste-modéliste depuis trois ans. Mais, cet électrotechnicien et informaticien de formation est sollicité pour ses créations

 

l est né le 26 avril 1983 à Lomé. Il a les cheveux courts comme ses prises de paroles. Sous son air réservé, ses interventions assez courtes, prennent du poids tellement elles sont bien articulées. La passion qui l’anime pour cet art, sinon cette profession est perceptible. Le coup de ciseau est un don chez lui. Toutefois, cela ne l’a pas empêché de suivre une formation de 18 mois à l’Ecole des Arts de la Mode (EAMOD), la seule école de référence dans ce domaine à Lomé, où il a obtenu son diplôme en novembre 2008. Mais ce choix sonne comme une rupture dans la vie du jeune homme plutôt prédestiné à une carrière d’électromécanicien. Après son Bac F3 en électrotechnique en 2004, ses parents l’obligent à s’inscrire dans une filière qui puisse l’amener à l’ingénierie électrotechnique. «Après moult déconvenues avec les parents, j’ai fini par m’inscrire au Centre d’Informatique et de Calcul avant d’effectuer une double inscription l’année d’après en choisissant l’Anglais. Mais, comme tout cela était loin de correspondre à mes rêves, le stylisme, le modélisme, la coiffure, les tresses, etc. j’ai pris comme argument le fait que je ne trouvais pas de stage après ma formation pour suivre une formation en mannequinat. Cela a duré 6 mois. Ensuite le désir de me faire former en bonne et due forme était là, » raconte Edem.

 

A force de travail et de quelques succès glanés ici et là, le jeune styliste réussi à rallier maman à sa cause. Elle fini par lui offrir sa toute première machine. Les coupes hommes/dames en tenue créative, de ville comme de soirée, d’Edem séduisent et font parler de lui dès que ses clients se montrent. Très vite, elles lui valent des sollicitations pour des manifestations de mode et des coups de fils pour demander la reproduction de certains modèles. Une anecdote ineffaçable dans son esprit. « J’ai réalisé l’année dernière, une tenue indienne à base de pagne imprimé africain à un client qui se rendait à Lyon. A son retour, je tombais des nues quand il est venu me voir pour qu’on reproduise la tenue qu’il devait envoyer à une dizaine de personnes en France. » Tout comme avec ce client, Edem a fait sensation au cours des défilés à la suite desquels ses modèles ont été tous achetés. Au mois de mars 2011, dans le cadre du Festival Kali Fashion au Goethe Institut, sa collection « Rêves de femmes » fût entièrement achetée.

Pas de lauriers
Pour le créateur en herbe « il n’existe pas encore de lauriers pour prétendre dormir dessus. C’est plutôt des encouragements à travailler encore afin d’espérer toucher la cime de mes rêves ». Le sien serait de disposer d’un grand centre regroupant plusieurs métiers connexes comme la mode, le maquillage, la coiffure, l’esthétique, etc. « le chemin est certes long, j’en suis conscient. Mais j’y avance tout doucement, mais sûrement », ajoute-t-il. Le premier pas du styliste sur ce long parcours naissant, c’est son petit atelier de 5,5 sur 5 mètres, qu’il loue depuis octobre 2010. Un lieu caché sur une rue dans le quartier Yountigomé non loin de l’aéroport. Avec quatre machines, deux apprentis et de la main d’œuvre complémentaire qu’il embauche occasionnellement une fois débordé de travaux, rien n’est rose. Surtout si on fait, pour le mois le rapport entre dépenses fixes (30 000 Cfa soit 45€) et revenus, se situant entre 45 000 et 80 000 (68 € et 122 €) selon les périodes fastes ou non. Le chemin reste encore long pour ce passionné de la mode qui se tue pourtant à la tâche avec au moins 50 h de travail par semaine.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

require_once(

Agenda - événements

Africa SME Champions Forum: 300 PME africaines ont rendez-vous à Dakar
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDuTogo.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués