SOCIéTé  |    

Pascaline Amaglo, Miss Togo Diaspora 2017 veut favoriser l'éducation des enfants de son pays

Par icilome.com - 18/08/2017

L’association Miss Togo Diaspora a dévoilé lundi, au cours d’une conférence de presse à Lomé, le projet social de sa toute première miss 2017, Pascaline Amaglo

 

L’ambassadrice de la solidarité de la diaspora togolaise, élue en février 2017 dernier, propose le projet « Un livre, un avenir ». Son objectif est de favoriser l’éducation des enfants togolais avec une attention spéciale à l’endroit des enfants habitant dans les zones rurales, afin de leur faciliter l’accès au savoir et à la culture.

Ce projet social vise à combler les nombreux besoins qualitatifs et quantitatifs en matériel didactique dans les établissements scolaires du Togo. Il se traduit par la création ou la réhabilitation des bibliothèques. Et chaque bibliothèque sera meublée de 400 à 500 ouvrages.


 


© Droits réservés

Selon la miss Pascaline Amaglo, deux villages togolais identifiés avec le partenaire, l’ONG Aimes-Afrique du Dr Michel Kodom, seront les bénéficiaires dudit projet. Il s'agit de Komakondji dans le Kloto et de Djégbakondji dans Lavé.
A travers son projet « Un livre, un avenir » qui sera mis en exécution courant ce mois d'août, la Miss Togo Diaspora 2017 entend offrir l'occasion aux élèves d'aller au-delà de ce qu'on leur enseigne à l'école: approfondir leurs connaissances, leur savoir et connaître leur histoire.

«Mon projet social consiste à créer ou réhabiliter des bibliothèques en zones rurales à proximité des écoles primaires. Ceci pour offrir un accès à la culture aux enfants. Donc, apporter des connaissances historiques, géographiques ou littéraires surtout pour une maîtrise de la langue française. Également, ce que je souhaite apporter, c’est un côté panafricain afin de valoriser les auteurs du continent. Des personnalités importantes que les enfants doivent connaître dès le bas âge afin qu’ils puissent s’identifier très tôt à ces personnalités qui ont fait des choses importantes dans l'histoire de l'Afrique», a souligné Pascaline Amaglo.
Et d'ajouter: « Le livre c’est un concept qui me ressemble. J’ai grandi avec les livres, je me suis débrouillée avec les livres. C’est ce qui m'a forgée. C'est avec les livres que je me suis instruite. Et je pense que c’est quelque chose d’importante, dans le sens où la parole peut s’évaporer, mais l’encre va rester. C'est l'encre qui sera transmise de génération en génération».



 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

require_once(

Agenda - événements

Africa SME Champions Forum: 300 PME africaines ont rendez-vous à Dakar
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDuTogo.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués