Société › Société

Togo – Média : le nouveau plan stratégique de la HAAC en cours de validation

Les membres de la HAAC,

Les travaux d’évaluation du Plan stratégique 2019 – 2023 de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ont officiellement débuté lundi 8 avril dernier. C’était à Lomé, au cours d’une cérémonie dirigée par le président de l’institution.

Ce plan est une feuille de route qui permettre à la maitresse de l’audiovisuel togolais d’atteindre ses objectifs à court, moyen et long terme. La conception de ce plan concerne notamment, l’amélioration des prestations de la HAAC, l’essor des médias togolais et le renforcement du cadre réglementaire et professionnel d’exercice des métiers de la communication.

Il s’agit par conséquent pour la patronne de la communication de moderniser ses services, tout en prenant en compte l’évolution des technologies et l’avènement de nouveaux médias, explique Télou Pitalounani. La validation de ce plan stratégique se justifie par « la mutation profonde du cadre d’exercice de la mission de la HAAC ». Une situation qui « pose un certain nombre de problèmes et de défis qui nécessitent que la HAAC d’une boussole, d’un cadre de planification, de programmation et de budgétisation ».

Pour Aliou Mamadou Dia, représentant-résident du PNUD au Togo, l’adoption de ce plan serait faire de la communication un outil au service de la paix : « En décidant de conduire le processus d’élaboration du Plan stratégique 2019 -2023 de la HAAC, le gouvernement du Togo a fait, de notre point de vue, le choix de faire de la régulation du secteur de la communication, un instrument au service de la consolidation de la paix, sans laquelle aucun développement n’est possible ».

Le plan stratégique 2019-2023 de la HAAC soumis à la validation met l’accent sur cinq axes. Le premier consiste à consolider le développement institutionnel par une restructuration de la HAAC, qui prend en compte la réorganisation des cadres administratifs et financiers. Le deuxième vise à consolider la régulation par la couverture du territoire national par la décentralisation des services de la HAAC, déclinée en antennes régionales pour améliorer sa capacité réelle d’action. Le troisième axe va permettre de consolider les cadres d’exercice et les capacités des professionnels et gestionnaires des médias, de la communication et la publicité. Le quatrième axe vise à améliorer le cadre international avec les acteurs du secteur des médias et de la communication et enfin le cinquième, va améliorer l’image de marque et renforcer la notoriété institutionnelle de la HAAC.



Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut